table-bois-entretien

Comment protéger et entretenir sa table en bois ?

Traditionnelle ou plus moderne, elle est l’un des meubles incontournables de votre déco ! La table en bois se décline en effet dans tous les styles ; son matériau intemporel, qu’il soit brut ou ciré, réchauffe toujours l’atmosphère. Avec nos pieds en acier c’est la combinaison idéale pour une jolie table. Vivant par nature, le bois doit cependant être entretenu avec soin pour résister à l’usure du temps.

Comment entretenir sa table en bois et la chouchouter ? On vous dit tout !

 

Table en bois : pensez à bien la poncer !

Le ponçage s’avère incontournable ! Et pour cause, en plus de lisser la surface de votre table, le bois vieillira dans de meilleures conditions, assurant une excellente conservation à long-terme.

Ponçage manuel ou électrique ?

  • Si vous souhaitez en effet que cette matière à la fois solide et délicate se conserve au mieux, il est essentiel de bien la poncer. Un décapage méthodique à faire avant de la cirer, de la laquer, de la peindre ou de la vernir pour que le produit choisi adhère bien. Il existe cependant plusieurs façons de procéder, soit à l’aide d’outils électriques, soit manuels. Dans ce dernier cas, un peu d’huile de coude sera nécessaire, mais toute aussi efficace ! Première étape pour bien s’équiper : protéger les lieux. Pour ce faire, munissez-vous de bâches de protection assez résistantes.
  • Quelle technique et quel matériel pour poncer à la main ? Vous avez opté pour le ponçage manuel ? En plus de muscler les biceps, cette technique est la moins chère… Il faudra vous munir, de papier abrasif, qui coûte en principe moins d’une dizaine d’euros. Pourvu de grains plus ou moins fins, ce papier de verre sera sélectionné en fonction du bois et du rendu de ponçage souhaité. Essentielle, la cale est l’accessoire qui, associée au papier abrasif, permet de poncer de façon fluide et d’assurer une finition régulière. En bois, en liège ou en caoutchouc, elle est à choisir plate ou en bloc pour les surfaces planes – telles qu’une table ! – ; les angles, les pieds et autres recoins devront en revanche plutôt être poncés à l’aide du bloc. Vous la trouverez dans tous les magasins de bricolage à des prix plus que raisonnables. Il faut compter là aussi une dizaine d’euros, et même moins selon le matériau.

Ponçage électrique : quel est l’outil le mieux adapté ?

  • Vous préférez un ponçage électrique ? Sans doute plus rapide et moins contraignant, pensez avant tout à protéger vos mains, vos bras et vos yeux avec du matériel adéquat (des manches longues, des gants de protection, des lunettes, un masque). Côté outils, vous aurez là encore le choix entre plusieurs modèles. Celui dont vous vous munirez devra être adapté en fonction du type de ponçage : travaux de décapage grossier et de ponçage plus légers. Seul bémol, ces outils électriques – aussi pourvus de papier abrasif – sont en principe mieux adaptés aux surfaces les plus larges; les finitions étant plus difficiles à réaliser.
  • Il existe la ponceuse à bande ou à ruban, ou encore la ponceuse vibrante déclinées sous plusieurs formes, sans aucun doute les plus précises pour les petites surfaces. La ponceuse rotative fonctionnant quant à elle l’aide d’un plateau circulaire, elle est déconseillée pour les angles. Modèle le plus polyvalent, la ponceuse excentrique, qui reprend la structure orbitale, assurant également des mouvements rotatifs, oscillants et vibrants. Cette reine des ponceuses, qui lustre et polit de façon plus subtile, promet un résultat soigné. La fourchette de prix du matériel électrique est très large, puisqu’on en trouve allant de 15 à plusieurs centaines d’euros ! Il faudra enfin, et dans tous les cas, vous munir d’une éponge à poncer et d’un chiffon légèrement imbibé d’eau afin de vous débarrasser des irrégularités, échardes et nettoyer les copaux.
entreitn-bois-conseil
source Pinterest

Votre table est-elle ou non vernie ? Son bois est-il traité ?

Brillant à souhait pour certains, à l’état brut pour d’autres… Les finitions d’un meuble en bois sont avant tout une histoire de goût. Mais comment bien l’entretenir sa table en bois au quotidien ?

Le bois verni : un entretien sur-mesure !

  • La plupart des tables en bois sont enduites d’un cirage pour assurer leur protection. Pour une surface sans défauts et une brillance qui dure, l’accessoire d’entretien à privilégier reste un chiffon microfibre. A l’instar du verre, ce dernier permettra d’éviter les traces, mais surtout les rayures et autres accrocs indésirables. Si votre table est utilisée pour des repas vous pouvez utiliser une éponge humide pour le nettoyage régulier.
  • Une à deux fois par mois, vous pouvez recourir à un produit ménager à base de cire d’abeille liquide, idéal pour nourrir le bois, le protéger, l’assainir mais aussi le faire briller. Ses composantes naturelles – cire d’abeille, mais aussi de cirede carnauba et huile de lin – assurent une nutrition du bois, le mettant ainsi à l’abri des fissures. Il est conseillé d’en appliquer trois couches à l’aide d’un chiffon ou encore d’un pinceau pour les parties plus délicates. Utilisée plus régulièrement, l’huile aura pour effet de ternir la surface de votre meuble.

A ne pas confondre :

Ce cirage d’entretien mensuel, qui n’a rien à voir avec un cirage à base de laque ou un vernissage en règle. Ces derniers se compose de 70 à 90% de résine, de 1 à 10% de matière colorante, de 5% de cire et même de gluten, entre 2 et 5%. A noter que ce mélange peut aussi être fait soi-même. Avant d’être cirée, votre table doit être parfaitement décapée et poncée pour que sa surface soit la plus plane possible. Ce type d’entretien doit rester ponctuel, au grand maximum une fois par an. Une fois la laque posée, pensez à nettoyer le meuble à l’acétone: ce produit étant agressif, il faudra vous protéger (mains, bras, yeux), bien aérer la pièce et laisser sécher avant de laquer la table. Côté durée de vie, certaines peintures laquées permettent même de protéger le bois pendant 10 ans !

 

Le bois brut : misez sur des soins adéquats

Ce matériau naturel brut, non-traité, est par définition non-protégé. On veille donc à lui apporter un soin tout particulier. Sa fragilité aux agressions extérieures et au temps permet cependant l’utilisation du savon noir dilué dans de l’eau chaude pour le nettoyer. Evidemment, l’impasse faite sur le vernis implique logiquement moins d’entretien dans le temps.

  • L’important est en revanche de le poncer afin qu’il ne laisse pas échapper d’échardes. La surface du meuble, bien que brute, doit en effet demeurer assez lisse pour des raisons de confort, d’ergonomie et de propreté.
  • Et en en cas de tâches ? Pas de panique. Un frottement énergique, l’utilisation d’une brosse à poils souples et de produits un peu plus coriaces tels que de l’eau légèrement javellisée ou du vinaigre blanc sont à envisageables. Vous pourrez même ajouter un soupçon d’huile d’olive à ce dernier pour l’entretien plus régulier. Dans le cas de tâche récalcitrante ou plus incrustée, un nouveau léger ponçage avec du papier de verre assez fin… et le tour est joué !
  • N’oubliez pas, enfin, d’imperméabiliser le bois, qui est un élément naturel et vivant, et donc vulnérable à l’humidité et sujet aux moisissures.
  • Un effet vieilli, oui, mais de la brillance tout de même ! En guise de routine beauté régulière, vous utiliserez pour nourrir le bois du lait de cire d’abeille naturelle ou de carnauba appliqué sur un chiffon en microfibre. Un soin sur-mesure pour les bois bruts ou blancs.
  • Et pour nourrir ces matériaux particuliers, appliquez de temps à autre de l’huile de lin diluée avec de l’essence de térébenthine ( corrosive !). Un excellent remède pour un bois brut en pleine santé !
table-exterieure-entretien
source Pinterest

Teck, eucalyptus, ébène, hévéa : quel entretien pour le bois exotique ?

Connaître l’origine du matériau de construction de votre table est essentiel pour bien l’entretenir ! Et pour cause, s’il s’agit d’un bois exotique, son traitement sera légèrement différent.

  • Les bois exotiques sont toujours très tendance niveau déco, mais aussi un atout pour votre jardin. Ils représentent en effet la meilleure option pour une table en extérieur. Ayant naturellement besoin d’humidité, ils résistent aussi mieux à celle-ci, à l’air extérieur et aux intempéries…
  • Les bois foncés comme le teck et l’ébène ont cependant pour particularité de ternir et devenir grisâtres. Pour entretenir ces teintes sombres et profondes, vous pouvez vous servir d’un produit dégriseur conçu spécifiquement pour ces types de matériaux venus d’ailleurs. Attention, ce nettoyant n’est pas sans danger. Corrosif aussi pour le bois, il est nécessaire d’appliquer une huile protectrice adaptée pour le protéger ensuite ; un moyen aussi d’éviter aussi tâches et moisissures.
  • Pour les variétés de bois aux teintes plus claires, qui ont quant à eux tendance à noircir, il est conseillé d’appliquer une couche de saturateur pour retrouver une homogénéité des couleurs.
  • S’il est enfin question de poncer votre bois exotique, cela nécessite du matériel adapté. Préférez du papier de verre à grains fins, plus doux pour ces matériaux.

Table de salon ou de jardin ?

Votre table en bois exotique trône-t-elle au beau milieu de votre salle à manger ou bien sur votre terrasse ? L’environnement du meuble est en effet un indicateur important pour une bonne routine d’entretien. Car s’il résiste bien aux changements de saisons et aux conditions climatiques, il est parfois nécessaire de prévoir un humidificateur d’air en intérieur. A l’inverse, les bois traditionnels et locaux, tels que le chêne, le merisier, le noyer ou le pin sont plus vulnérables à la moisissure et souffriront davantage dehors. Quelle que soit l’option choisie: imperméabilisez votre bois installé en extérieur.

Vers de bois : comment combattre l’attaque ?

Aussi naturel que l’environnement dans lequel ils se nichent, les vers de bois sont de petites larves qui se creusent des petits tunnels dans le bois et s’y nourrissent. Attention à ces parasites, car votre table pourrait s’endommager à terme, voire détruire les fondations du meubles. Il faut donc intervenir au plus vite.
Aux grands maux les grands remèdes : employez un exterminateur de vers, un produit qui agit en profondeur pour traquer ces hôtes indésirables, et protéger le bois contre la moisissure et les champignons ! Cela dit, ce traitement reste insuffisant si votre meuble est déjà bien endommagé… Pour éviter de ce type de désagrément vous devez réguler l’air ambiant de la pièce.

Retrouvez toutes nos inspirations, conseils et DIY sur le blog et à très vite pour de nouvelles découvertes !

L’équipe RIPATON

 

Vous devriez aussi aimer

table d'exterieur

Quel plateau pour fabriquer ma table d’extérieur ?

Comment bien choisir son portant à vêtements ?

bureau pied creation

Créez votre bureau idéal avec nos pieds RIPATON !

ripaton-tendance-deco

Focus sur les tendances déco 2019

4 thoughts on “Comment protéger et entretenir sa table en bois ?”

    1. Bonjour Charlène,
      Oui l’OSB comme le bois doit être poncé puis protégé avec une huile, un vernis vitrificateur ou autre pour le protéger et le faire durer dans le temps !

  1. Bonjour, votre article est très intéressant, merci ! Pour une table en bois à multiple usages (repas, cuisine, travail, etc.), que recommandez-vous : le bois brut (à huiler régulièrement) ou le bois verni ?
    Il est mentionné que l’impasse faite sur le vernis implique moins d’entretien, le bois brut semble donc plus pratique et facile au quotidien s’il nécessite moins d’entretien… mais d’un autre côté il n’est pas protégé… Le vernis lui n’est pas trop fragile pour un usage quotidien ?
    Je vous remercie par avance pour votre conseil !

    1. Bonjour,
      L’huile ou le vernis protège le bois et nécessitent aussi un entretien. Le vernis protège tout aussi bien si il est bien appliqué au départ. Le mieux est de passer 2 à 3 couches de vernis en ponçant entre chaque couche avec un grain du plus épais ou plus fin. Ainsi le bois sera parfaitement protégé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.